Actualités

[size=150]Bonjour et bienvenue sur le forum des Ratouphiles Associés.

Jeûne intermittent et effets de santé

Cage, alimentation, soin, santé...

Modérateurs: Animateur ARA, Animateur ERA

Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Aggie » Dim 20 Déc 2015 12:17

Un nouveau week-end, un nouvel article inspiré de SBM (source ici : https://www.sciencebasedmedicine.org/in ... t-fasting/).
Si les effets positifs sur la santé de la restriction alimentaire menée correctement sont maintenant bien connus des ratouphiles (http://www.tartaucitron.fr/infos-sur-le ... longevite/), ceux du jeûne intermittent font un peu peur. Les conseils donnés vont souvent dans le sens de ne pas laisser les rats le ventre vide, même pour des opérations...
Pourtant l'article d'Ancalime parle déjà de jeûne, et une floppee de papiers de revue sont sortis récemment, discutant des études animales (souris et rats) et humaines.

Je vais traduire/résumer/commenter cet article de revue (http://m.pnas.org/content/111/47/16647.full). Mais si vous le pouvez allez lire toute la bête, c'est clair, et il y a des liens vers énormément d'études. Il fait une comparaison entre les effets physiologiques et de santé de la restriction calorique (CR) de 20-40% sans changer le rythme des repas, la restriction calorique intermittente (IER) où l'apport calorique est très reduit (à 1/4 ou 1/5) ou nulle par exemple deux jours par semaine, et la restriction de l'alimentation à une fenêtre de 4-6h dans la journée (TRF).
La possibilité d'un apport calorique à n'importe quel moment (que ce soit pour nous ou les rats) est un phénomène récent.

Il apparaît des études que non seulement la quantité, mais également le timing de l'alimentation sont très importants, pour le TRF, et on peut par exemple contrôler la prise de poids de souris génétiquement ou alimentairement obèses en diminuant la disponibilité de l'alimentation riche en matières grasses pour mieux la faire correspondre au rythmes circadiens de l'espèce (moins dispo la nuit). Juste l'extension de l'éclairage peut produire des problèmes métaboliques, et il y a des associations fortes entre travail de nuit et de nombreux problèmes de santé. Sans changer l'alimentation, il est donc possible d'agir juste en contrôlant son timing. L'article décrit les mécanismes possibles d'action pour le TRF, qui passent par des transcrits dépendant des rythmes circadiens à differents niveaux. L'exploitation de ces processus dans l'alimentation de nos ratous est relativement simple, et ne suppose pas de restrictions le reste du temps.

L'IER est une intervention plus lourde, mais peut apparemment reverser plusieurs processus liés à differentes maladies chez rats et souris au moins : cancers, maladies cardio-vasculaires, diabètes, et désordres neurodégénératifs (les tests sont souvent réalisés en "alternate day fasting" les animaux sont nourris tous les deux jours). Pour paraphraser l'article, les effets de l'IER seraient à ranger dans les phénomènes biologiques d'hormesis : les organismes et cellules exposés à des stress modérés résultent en des réponses adaptatives qui protègent contre des stress plus importants. Il y a des effets sur la bioenergetique aussi, en particulier au niveau de la sensibilité à l'insuline (l'IER est plus efficace que la restriction équivalente, chez souris et humains), et la bioenergetique du cerveau, dont la biogenèse des mitochondries qui sont indispensables dans le développement des neurones et le maintien des synapses. Étrangement, ces avantages bioenergetiques ne sont pas présents pour les tumeurs, et les régimes IER ont des effets negatifs sur les tumeurs (donc positifs pour l'organisme), allant de l'inhibition à la diminution.
Les études s'accordent sur cette influence sur plusieurs types de tumeurs : neuroblastomes, tumeurs uterines et mammaires. Le problème étant ici de faire jeûner (un jour sur deux ? À vérifier) des animaux affaiblis.

IER (et CR dans certains cas) ont un effet de réduction de l'inflammation. Un effet positif a été montré pour l'arthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, le lupus, et le diabète de type 1 dans les études animales, et suggère des effets chez les humains, et dans un modèle d'AVC souris l'IER était associé à de meilleurs outcomes fonctionnels. Les cancers qui profitent de l'inflammation sont bien entendu également impactés Par contre, on ne sait pas bien encore comment la réponse aux pathogènes, qui nécessite de l'inflammation, est influencée.

Un influx constant de nutriments diminue l'autophagie (l'élimination des cellules). L'IER encourage le nettoyage (qui se fait en général sur les cellules anormales ou abîmées), ce qui dans plusieurs maladies a des effets directs sur la santé. L'autophagie est également sous le contrôle circadien, et peut également être changé par TRF.

Il reste cependant beaucoup à élucider. Il apparaît par exemple que toutes les souches ne répondent pas de la même manière, et en particulier l'inbreeding intervient (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2221 ... m=22210149), ces souches réagissant moins.
L'IER est une piste intéressante, mais impliquerait de nourrir tous les deux jours ou du moins en sautant 24/48h régulièrement sur le long terme, le court terme montrant peu ou pas d'effets.
Aggie
 
Messages: 60
Inscription: Lun 14 Sep 2015 22:08

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Aggie » Dim 20 Déc 2015 12:19

Il y a cet article de revue aussi pour les intéressés : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3946160/
Aggie
 
Messages: 60
Inscription: Lun 14 Sep 2015 22:08

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede ChouCha » Dim 20 Déc 2015 17:04

Merci pour toutes ces informations ;)

Je trouve ça intéressant, même si je l'avais déjà lu sur l'article de Limë, je me note d'aller lire tout ça en anglais quand j'aurais le temps ^^
Image
Avatar de l’utilisateur
ChouCha
ERA
 
Messages: 857
Inscription: Sam 21 Juil 2012 14:30
Localisation: Brie Comte Robert (77) / Grenoble (38)

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Lime » Lun 21 Déc 2015 11:35

C'est super interessant!!! Merci pour les liens.

Perso j'ai essayé plusieurs choses:
- Manger tous les jours en quantité réduite
- Manger tous les jours en quantité réduite + un jour de jeûne dans la semaine
- Ne pas manger tous les jours mais du coup quand on mange pas de quantité réduite
- Mettre à manger 1 fois et ils se démerdent pour tenir la semaine avec ça

Au final j'ai pas vu de différences physiques notables (prise ou perte de poids, maladie, apathie...). J'ai pas non plus vu de différence "santé" entre chaque façon de faire, la seule constance chez moi c'est que j'ai quand même très peu de tumeurs mammaires, voir même de tumeurs tout court (si on enlève les zymbal chez les américains).

Au final j'aime bien leur filer la bouffe en grosse quantité pour une période donnée, et après ils se débrouillent. Ca se rapproche pas mal du mode de vie "non domestique du rat" et ça les oblige à faire des réserves, à se réguler... En général je mets assez pour soit qu'ils aillent au bout mais en restriction, soit sans restriction mais ils auront du jeûne. Je colle aussi la bouffe en dehors de la cage, à eux de passer du temps à rentrer la réserve (en général sur le plateau du milieu, sous la maison violette xD)

Par contre dès que je lève les habitudes c'est l'explosion niveau poids. Je le vois en ce moment où ils sont sous traitement antibio préventif que je donne dans de la bouffe appétente pour faire passer, ils ont tous pris du poids GRAVE :roll:
- http://www.tartaucitron.fr
- Great minds discuss ideas. Average minds discuss events. Small minds discuss people -

- Eleanor Roosevel -
Avatar de l’utilisateur
Lime
 
Messages: 2680
Inscription: Sam 24 Jan 2009 23:54
Localisation: Asnières 92

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Barney » Lun 21 Déc 2015 11:41

Je vais lire tout ça aussi quand j'aurai un peu de temps.
Ici je varie aussi, c'est soit bouffe réduite matin et soir; soit bouffe réduite mais que le soir donc jeûne le matin (je n'arrive pas à les faire jeûner 24 heures, ils me font peine à se jeter aux barreaux en faisant ce que j'appelle "la danse du ventre " :lol: ).
Du coup peut-être que cet article me fera tenir le jeûne plus longtemps :D
Avatar de l’utilisateur
Barney
ERA
 
Messages: 461
Inscription: Mer 23 Juil 2014 19:41
Localisation: Grenoble

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede ChouCha » Lun 21 Déc 2015 13:29

Chez moi pareil pour la danse du ventre, j'ai arrêté de leur donner le matin, parce que j'oubliai trop souvent... Donc ils ont toute leur ration pour 24h le soir, et le matin, des légumes crus, pour remplir un peu le bidou, mais pareil, j'oublie dès fois. mais ils me font les affamés en se jetant sur les barreaux de la cage.

J'aime bien ton idée Limë de leur donner à l’extérieur de quoi faire des réserves etc, mais comme chez moi ils sortent dans une pièce différente, ben euh, c'est pas possible de ramener des réserves dans la cage.
Image
Avatar de l’utilisateur
ChouCha
ERA
 
Messages: 857
Inscription: Sam 21 Juil 2012 14:30
Localisation: Brie Comte Robert (77) / Grenoble (38)

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Lime » Lun 21 Déc 2015 13:41

Moi ils sortent sur le haut de la cage ^^ Donc ça les oblige à monter, prendre, revenir... Généralement ça les occupe un bon moment (surtout quand Ramen fait le sens inverse et prend la bouffe dans la cage pour la déposer dehors ah ah ah ...).

Perso j'ai jamais trouvé qu'ils me faisaient spécialement la danse de la famine. Qu'il y est ou non de la bouffe, ils sont de tte façon collés aux barreaux :lol: J'ai vraiment jamais culpabilisé sur ça, ils ont leur ration et basta (la même avec les chiens, qui eux sont vachement plus démonstratifs sur la famine xD).
- http://www.tartaucitron.fr
- Great minds discuss ideas. Average minds discuss events. Small minds discuss people -

- Eleanor Roosevel -
Avatar de l’utilisateur
Lime
 
Messages: 2680
Inscription: Sam 24 Jan 2009 23:54
Localisation: Asnières 92

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Aggie » Lun 21 Déc 2015 16:01

J'ai adopté aussi le nourrir dehors (canapé connexion cage), la noria pour tout ramener dans la cage les occupe un moment.

Merci pour le récapitulatif de tes essais, Ancalime : comme quoi au moins c'est gérable à la maison sans des rats apathiques. Moi aussi ils prennent vite dès qu'il y a un peu plus de nourriture pour une raison quelconque. Par contre je n'ai jamais donné d'un coup sauf en cas d'absence, et je tendais à donner légèrement plus "au cas où". Assez systématiquement, mes plus en forme prennent du poids à ces occasions, les plus faibles en perdent un peu.

Je pense qu'un des aspects les plus intéressants est l'effets possible pour des rats malades. Mais autant je n'hésiterai pas en cas de diabète, autant pour un rat atteint de tumeur je ne me sentirais pas trop d'instaurer des jeûnes un jour sur deux...
Aggie
 
Messages: 60
Inscription: Lun 14 Sep 2015 22:08

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Lime » Lun 21 Déc 2015 16:09

Je l'ai déjà fait avec des vieux "en bon état" et j'ai pas eu de soucis non plus. Genre Pando actuellement, elle a 2 ans, une grosse masse dans le bide, mais elle n'ai pas maigre, elle reste bien vive, RAS (et pas la dernière a mettre des branlées)
- http://www.tartaucitron.fr
- Great minds discuss ideas. Average minds discuss events. Small minds discuss people -

- Eleanor Roosevel -
Avatar de l’utilisateur
Lime
 
Messages: 2680
Inscription: Sam 24 Jan 2009 23:54
Localisation: Asnières 92

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Aggie » Lun 21 Déc 2015 19:20

Je vais essayer quelque chose de simple et pas trop long, du genre de ce que fait Barney dans un premier temps (normalement c'est moitié matin moitié soir). Les mémés terribles, j'en ai encore en stock.
Le problème étant que ça PEUT aider, mais pas dans tous les cas non plus. Déterminer sur quelques rats, c'est impossible.
Aggie
 
Messages: 60
Inscription: Lun 14 Sep 2015 22:08

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Lime » Mar 22 Déc 2015 09:59

Wep à notre niveau on ne pourra pas avoir de résultats clairs et nets, mais si au moins ça peut aider un peu, c'est tjs ça de pris!
- http://www.tartaucitron.fr
- Great minds discuss ideas. Average minds discuss events. Small minds discuss people -

- Eleanor Roosevel -
Avatar de l’utilisateur
Lime
 
Messages: 2680
Inscription: Sam 24 Jan 2009 23:54
Localisation: Asnières 92

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede Aggie » Mar 22 Déc 2015 19:43

Tout à fait, c'est bien pour ça que je recherche et partage l'info, et que je l'implémente...
C'est juste pour préciser que les retours de ratouphiles (surtout avec un nombre de rats faible comme moi) ont un contenu informatif pas forcément évident, sauf sur la faisabilité (vu l'hétérogénéité des rats, des conditions de maintien, etc).
Aggie
 
Messages: 60
Inscription: Lun 14 Sep 2015 22:08

Re: Jeûne intermittent et effets de santé

Messagede ChouCha » Mer 23 Déc 2015 11:55

Pfff, moi si ils montent sur la cage, ils en profitent pour vite vite descendre le long de la cage pour aller au sol les vilains! ^^
Et dans leur pièce de sortie, ils ne mangent pas tout au final.

Mais je note les idées ^^

(et je suis d'accord sur la danse de la famine, rien à voir par rapport aux chiens ^^)
Image
Avatar de l’utilisateur
ChouCha
ERA
 
Messages: 857
Inscription: Sam 21 Juil 2012 14:30
Localisation: Brie Comte Robert (77) / Grenoble (38)


Retourner vers Discussions générales : autour du rat

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron